Importance des joints dans le béton

Les joints sont des éléments utilisés dans la construction qui régulent la fissuration du béton, qui a tendance à être aléatoire pendant le processus de prise. Cette fissuration est causée par les différentes contraintes qui se développent dans la masse de béton.

Le béton frais est un mélange très sensible aux variations d’humidité et de température, qui fait qu’il se dilate ou se contracte, ce qui provoque des fissures.

L’importance des joints dans le béton ne réside pas dans le fait qu’ils empêchent la fissuration, mais qu’ils la contrôlent. Ils doivent donc être correctement situés et planifiés dans les sols en béton, et ils nécessitent un plan d’entretien régulier.

Que sont les joints dans le béton?

Fondamentalement, les joints sont des fissures qui sont prévues dans le béton, caractérisées par une interruption de la surface. Généralement, ils sont construits par des procédés de coupe, connus sous le nom de coupe précoce à sec ou de sciage et de coupe conventionnelle par voie humide.

Pour les dalles épaisses, il faut utiliser des scies, qui sont dotées de meules abrasives ou diamantées. Les meuleuses d’angle à disques diamantés sont utilisées pour les radiers.

De même, les joints entre les éléments structurels sont établis au moyen de bandes de polystyrène, qui sont découpées au cutter.

Les joints absorbent les déformations produites par la dilatation et la contraction du béton. Mais ils sont également prévus pour contrôler les déformations dues à des mouvements structurels, par exemple celles causées par des tremblements de terre, bien que dans une moindre mesure.

Pourquoi les joints sont-ils nécessaires dans le béton?

Lorsqu’il est coulé, le béton est exposé à des facteurs externes qui influencent son processus de prise et son volume. Cela entraîne une modification du béton dans certaines zones, soit par perte d’eau dans le mélange, soit par dilatation ou contraction.

Lors des dilatations et des contractions, le béton accumule des tensions qui provoquent des fissures aléatoires dans toute sa masse. Ce phénomène est inévitable et naturel dans le béton, mais il peut être minimisé par l’utilisation de joints dans le béton.

Toutefois, les joints dans le béton sont nécessaires, car ils permettent d’établir des séparations entre les sections de la dalle (ou radier), lorsque les activités de coulage programmées doivent être suspendues, ce qui permet de poursuivre correctement les processus de construction.

Types de joints pour le béton

Les types de joints pour le béton dépendent de l’action ou du mouvement qu’ils contrôlent.

Comme nous venons de l’expliquer, le béton est soumis à la fois à des contractions et à des dilatations, de sorte qu’il existe un joint spécifique pour chacune de ces actions. De même, les déplacements structurels nécessitent des joints respectifs.

En conclusion, il existe trois principaux types de joints pour le béton, qui sont les suivants:

Joints de dilatation pour béton

Appelés aussi joints de dilatation, ils se caractérisent par le fait qu’ils empêchent l’écrasement et la déformation entre éléments adjacents, causés par les forces de compression déclenchées par la dilatation du béton.

La dilatation du béton, au-delà des changements de température, peut être induite par les charges appliquées, les mouvements différentiels des éléments structurels et par les conditions du terrain.

La fonction de base des joints de dilatation est d’isoler les éléments structurels. C’est-à-dire, de limiter les interactions et de minimiser les fissures. Par exemple, grâce aux joints, il est possible de faire en sorte que les mouvements des dalles, des murs, des colonnes, etc. soient indépendants.

Ce type de joint est construit en réalisant des découpes dans le béton, qui sont scellées avec un matériau compressible, tel que l’élastomère.

Joints de retrait pour béton

Les joints de retrait permettent la réduction des fissures aléatoires causées par la contraction hydraulique du béton. Ils sont donc placés à la fois dans l’axe longitudinal et transversal de l’élément structurel.

Les joints de retrait sont nécessaires dans les éléments plats et de faible épaisseur, tels que les dalles de sol, les murs, entre autres. En outre, ils nécessitent un espace suffisant pour contrôler efficacement la fissuration.

Ils sont construits en mettant en place des bandes dans le béton frais, ou en découpant et en remplissant des fentes dans le béton.

Joints de reprise pour béton

La fonction des joints de reprise est d’unir des éléments en béton qui ont été coulés à des moments différents.

Les joints de reprise nécessitent des calculs précis pour déterminer leur emplacement à la surface de l’élément. Ils doivent essentiellement être situés là où ils affaibliront le moins la structure.

Un joint de reprise doit être particulièrement régulier et lisse à la surface, avec la capacité d’annuler les effets des inégalités dues à la présence de gros granulats (gravier).

Scellement et conditionnement des joints

Une fois les joints étant définis et coupés dans le béton, il existe trois méthodes pour achever la construction:

La première consiste à maintenir les joints ouverts, ce qui n’est pas recommandé dans le cas des revêtements de sols industriels, surtout si ceux-ci sont soumis à des opérations répétitives de chargement au moyen des chariots élévateurs.

La deuxième méthode consiste à remplir les joints, c’est-à-dire un scellement en profondeur dans la rainure coupée. Cette méthode est adaptée aux revêtements soumis à un trafic intense, la majorité des véhicules étant équipés de roues pleines.

Enfin, la troisième méthode est basée sur le scellement de joint conventionnel, qui diffère de la précédente du fait que la rainure découpée est partiellement scellée, et que le matériau de scellement utilisé est moins dur.

Le scellement partiel des joints est recommandé pour les revêtements soumis à un trafic relativement faible, où la plupart des véhicules sont équipés de pneus.

Les joints des revêtements de sols industriels nécessitent un bon scellement, car la circulation constante des machines et l’usure causée par l’activité industrielle peuvent accélérer la détérioration d’un revêtement de sol. Il existe donc des alternatives telles que BECOSAN, un système idéal pour réparer et sceller les joints de dilatation.

Articles connexes
Bloques de hormigon

Blocs de béton | Blocs de ciment

Les blocs de béton et de ciment sont un matériau de construction largement utilisé et aux multiples avantages. Dans cet article, nous montrerons toutes les informations utiles

Fratasadora de hormigón

Béton taloché | Talocheuse à béton

Pour lisser et niveler la surface du béton et obtenir une finition talochée ou nivelée avec une tolérance exceptionnellement élevée, on utilise une talocheuse électrique, parfois appelée truelle mécanique ou hélicoptère à béton.

S'abonner à la newsletter

Nous vous informerons des dernières nouvelles et des projets de l’industrie. Pas de SPAM ni de courriels quotidiens.

Reinforced concrete slab

Dalles en béton armé

Le béton est un matériau de construction largement utilisé. Matériel nécessaire pour la construction de dalles en béton armé. Sa composition se compose de sable, de ciment, d’eau et

Lire la suite »

Derniers projets

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *