La rénovation d’un sol industriel

Un revêtement industriel est soumis à l’usure tout au long de sa vie utile. Ces usures sont produites par le passage de machines lourdes, l’impact de la chute d’objets, et par n’importe quelle autre implication de l’usage du sol.

En conséquence de toutes ces causes d’usure, il faut s’attendre à ce qu’il apparaisse sur le sol en béton des fissures, des accroches, une détérioration des joints et autres dommages.

Quand tous ces troubles du béton se combinent en un état unique de détérioration, les réparations traditionnelles ne sont plus pertinentes. Cette situation est le signe que le revêtement a besoin d’une rénovation.

La rénovation d’un revêtement industriel est un processus qui permet d’éradiquer toute  détérioration du béton, en générant une nouvelle surface pour la circulation.

Importance d’un bon état du revêtement industriel

En plus du fait qu’un revêtement détérioré n’est pas esthétique, ceci aura des répercussions négatives sur les activités industrielles.

La circulation des machines ne peut se faire correctement dans des bâtiments industriels où le revêtement est détérioré, étant donné que les fissures provoquent des gênes et des interruptions. Ces imperfections, si elles ne sont pas évitées, peuvent affecter le système mécanique du véhicule.

Un revêtement détérioré peut compromettre l’intégrité structurelle du béton. De plus, un revêtement abîmé dégage des quantités considérables de poussière nocive.

L’importance d’un revêtement en bon état réside dans le fait que cela empêche l’effet nuisible de tout dysfonctionnement. Cela permet le développement adéquat des activités industrielles.

Cependant, il faut comprendre qu’un revêtement en bon état n’est pas complètement immunisé des fissures, accroches, etc.

Pour avoir un revêtement en bon état, il faut avoir recours à des opérations d’entretien, de réhabilitation ou de rénovation selon l’état dans lequel il se trouve.

Comment réaliser la rénovation du sol d’un bâtiment industriel?

Pour commencer la rénovation d’un revêtement, il faut enlever toute la surface détériorée, au moyen d’une opération appelée le fraisage.

Généralement, il n’est pas nécessaire de nettoyer la surface avant le fraisage, vu que toute fissure, accroche, affaissement ou saleté sera enlevé du sol.

Par la suite, il faudra aménager le support du revêtement pour procéder à l’apprêt d’un adhérent. Cet apprêt préparera la section fraisée pour la mise en place du mortier.

Le mortier à utiliser a une composition variée, étant donné qu’en plus d’être composé de ciment, de sable et d’eau, il peut contenir des résines et des pigments. Dans certains cas,  on peut habituellement y ajouter du lithium pour créer une surface plus résistante.

De la même manière, on peut utiliser des mortiers auto-lissants pour obtenir une planimétrie plus optimale de la surface du sol.

Enfin, on procède à l’application d’un enduit ou d’une finition sur le sol.

Rénover ou reconstruire un sol industriel, qu’est-ce qui est le mieux?

La restauration d’un sol industriel peut se faire sous forme de rénovation ou de reconstruction. La décision de choisir l’une ou l’autre alternative dépendra de certaines conditions structurelles et de considérations économiques.

La majorité des propriétaires de bâtiments industriels tendent à préférer la rénovation à la reconstruction. Principalement, parce qu’en plus d’être plus économique et rapide, il s’agit d’un processus moins invasif.

Cependant, nous allons évaluer pas à pas les implications de chacune des situations:

Quand doit-on rénover un sol?

Un sol doit être rénové quand la réparation des défauts et les travaux de maintenance ont perdu tout leur intérêt.

Un revêtement qui nécessite une rénovation, se trouve dans un état de détérioration combiné, où les différentes fissures cohabitent avec des accroches, ce qui génère un réseau tramé qui fragilise la structure du béton.

L’état de détérioration combiné (fissures et accroches) peut être réparé au moyen de réparations conventionnelles. Cependant, l’effet curatif sera de courte durée.

Cela fait que les dépenses générées sur des rénovations constantes de ce type finissent par se traduire par un investissement inefficient.

C’est pour cela qu’on recommande de rénover un sol quand il est proche de la fin de sa durée de vie utile, ou, quand les travaux de maintenance ont été négligés pendant un certain temps.

Quand faut-il reconstruire un sol?

La reconstruction est le cas le plus drastique de la restauration d’un sol. Celle-ci doit être effectuée quand la rénovation, la réparation et l’entretien sont inutiles, c’est-à-dire, quand ils représentent un investissement inutile.

Un revêtement doit être reconstruit quand les défaillances et les défauts structurels sont insurmontables, en raison de défauts de conception et/ou des erreurs dans la construction de l’édifice.

Les méthodes d’évaluation des défaillances d’un sol sont le meilleur outil pour déterminer s’il faut procéder ou non à la reconstruction, car elles fournissent un diagnostic approfondi, qui révèle les causes réelles de la détérioration.

Avec cela, il est plus facile de déterminer à quel type de rénovation il faut recourir.

Options pour la rénovation d’un sol

L’option principale de la rénovation est la réparation du sol.

La réparation d’un sol consiste à préserver l’esthétisme et la régularité superficielle de celui-ci, en ayant recours à de simples travaux pour récupérer les joints abîmés, fermer les fissures et autres manifestations physiques de détérioration.

Bien que les réparations pour un sol soient abordables, elles ont un effet curatif moindre que la rénovation, étant donné qu’elles peuvent seulement éliminier des défaillances localisées et individuelles.

D’autre part, l’entretien est la meilleure manière de prolonger le temps de rénovation du revêtement, surtout si celui-ci se fait de manière régulière et ininterrompue.

A son tour, l’entretien supprime le besoin de réparations, car il maintient les fissures fermées et les joints scellés.

De plus, l’entretien permet que la surface reste imperméabilisée.

Cependant, on peut avoir recours à des traitements chimiques pendant la construction d’un sol pour obtenir de meilleures finitions.

Le traitement BECOSAN® se démarque par le fait qu’il augmente la dureté du revêtement en béton conventionnel, en le rendant plus résistant et durable.

Articles connexes
Bloques de hormigon

Blocs de béton | Blocs de ciment

Les blocs de béton et de ciment sont un matériau de construction largement utilisé et aux multiples avantages. Dans cet article, nous montrerons toutes les informations utiles

Fratasadora de hormigón

Béton taloché | Talocheuse à béton

Pour lisser et niveler la surface du béton et obtenir une finition talochée ou nivelée avec une tolérance exceptionnellement élevée, on utilise une talocheuse électrique, parfois appelée truelle mécanique ou hélicoptère à béton.

S'abonner à la newsletter

Nous vous informerons des dernières nouvelles et des projets de l’industrie. Pas de SPAM ni de courriels quotidiens.

Reinforced concrete slab

Dalles en béton armé

Le béton est un matériau de construction largement utilisé. Matériel nécessaire pour la construction de dalles en béton armé. Sa composition se compose de sable, de ciment, d’eau et

Lire la suite »

Derniers projets

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *